Projet Erasmus+ avec les élèves de STL « European Challenges in Modern Genetic and Epigenetic »

European Challenges in Modern Genetic and Epigenetic

Le lycée Senghor (Evreux) était impliqué dans un projet Erasmus+ qui vient de s’achever au mois d’avril. Ce projet a impliqué plusieurs professeurs et élèves du lycée, notamment des élèves de section STL, sur des activités de laboratoire relatives à la génétique.

Trois moments d’échanges ont eu lieu :

  • Thisted (Danemark) du 1 octobre 2019 au 5 octobre 2019
  • Pforzheim (Allemagne) du 9 février au 15 février 2020
  • Brno (République Tchéque) du 5 avril 2022 au 9 avril 2022.

Durant le meeting à Thisted 3 élèves des séries STL du lycée accompagnés par deux professeurs ont travaillé à la préparation du meeting suivant (Pforzheim) sur :


  • l’extraction de l’ADN ;
  • sur la technique d’identification à partir de l’empreinte génétique
  • et sur la préparation des présentations orales qui accompagnent les expérimentations.





Durant le meeting à Pforzheim 6 élèves des séries STL accompagnés par deux professeurs ont réalisé les expériences prévues à Thisted. Ils ont travaillé en groupe international pour la réalisation des expériences. Ainsi les échanges étaient exclusivement en anglais.
A la fin des différentes expériences par binôme (toujours international) les élèves ont présenté (toujours en anglais) les résultats et conclusions des activités menées.


Les meetings annulés ont été remplacés par deux meetings à distance.

  • Le premier s’est déroulé du 29 septembre 2021 au 1 octobre 2021. Cette réunion virtuelle était pilotée par les élèves de Pforzheim. Une vingtaine d’élèves du lycée ont assisté à cette rencontre virtuelle, durant laquelle deux scientifiques ont présenté les bases de la génétique et les mécanismes de l’épigénétique au sein de la cellule.
  • Le deuxième meeting piloté par les élèves de Vienne (Autriche) s’est déroulé du 21 au 23 février 2022. Une vingtaine d’élèves du lycée ont participé aux activités.
    A partir d’un patron les élèves ont fabriqué des maquettes de l’ADN, pour modéliser l’effet de la méthylation sur l’activité d’une enzyme de restriction. Le troisième jour les élèves ont assisté à une conférence sur les modifications épigénétiques engendrées par certains facteurs environnementaux tels que les perturbateurs endocriniens ; modifications qui peuvent se transmettre de génération en génération.

    Suite à une prolongation de huit mois du projet, un dernier meeting s’est déroulé à Brno, trois élèves ont participé aux activités menées lors de ce séjour.

Les résultats de ce projet se trouvent sur le site : www.geneticandepigenetic.com

Merci à M.Jobard, enseignant de STL au lycée Senghor, pour la publication de ces éléments.

Partager